Bienvenue sur le site internet de la commune de ARG



Raccourcis clavier

Les raccourcis suivants sont toujours placés au début de chaque page. Ils sont invisibles pour le grand public :
retour à la page d'accueil Alt+0 accès direct au menu de navigation Alt+1 accès direct au contenu de la page Alt+2 accès direct au module de recherche Alt+3 accès direct au plan du site / sitemap Alt+4
Rechercher 
imprimerPDF

Portrait

L’Association intercommunale « Sports en Gruyère » AISG


Constituée lors de l’Assemblée constitutive du 22 janvier 2014, elle regroupe les 25 communes du district de la Gruyère. Ses organes sont : l’Assemblée des délégués, le comité de direction et le secrétariat régional. L’AISG est présidée par M. Pascal Lauber, Syndic de la Commune de Morlon.

Régionalisation des sports

Infrastructures régionalisées :

• piscine de Broc
• piscine de Bulle
• patinoire de Bulle
• piscine de Val-de-Charmey

Deux commissions ont été créées, soit la Commission financière qui examine les comptes et budgets des infrastructures régionalisées des communes-sièges et la Commission technique qui analyse les travaux entrepris ou envisagés. Une clé de répartition répartit les coûts entre les 25 communes du district et les 3 communes-sièges.

Centre de Sports et de Loisirs en Gruyère

Durant plusieurs années, l’Association Régionale la Gruyère ARG a œuvré à la mise sur pied du projet de Centre de Sports et de Loisirs en Gruyère. Après avoir défini les grandes lignes du projet, celui-ci a été repris par l’AISG avec l’aval de l’Assemblée des délégués du 26 août 2015. Les statuts ont été modifiés en ce sens, afin de permettre à ce projet de figurer au nombre des projets qui relèvent de la compétence de l’AISG.

Au terme de la phase de mise au concours et suite au choix du projet retenu par le jury, une entreprise candidate a déposé un recours à l’encontre de la décision rendue. Le recours déposé au mois d’octobre 2015 a eu un effet suspensif. La Préfecture de la Broye, autorité compétente, a rendu sa décision au mois de mars 2017.

Le dossier se trouve actuellement à l’examen et il appartient maintenant de définir la procédure à adopter pour la poursuite et la réalisation de ce projet.